Kayden Dussault

Diagnostic Tumeur germinante cérébrale
Symptômes Maux de tête, vomissements, incapacité de regarder vers le haut, faiblesse de côté gauche du corps

Plan de traitement Deux chirurgies cérébrales, six mois de chimiothérapie et deux mois de radiation
Que fais-tu pour t’amuser? J’adore danser, jouer aux jeux vidéo, colorier, peindre, dessiner et nager!
Quel métier aimerais-tu pratiquer lorsque tu seras grand? Enseignant
Superhéros Favori : Iron Man et The Hulk

Regarder Kayden Dussault danser de tout son cœur est exaltant. Son énergie et sa vitalité ont le don de remonter le moral de tous. Kayden sait que les jours difficiles peuvent être améliorés par la danse, et en tant que patient atteint du cancer au CHEO, Kayden connaît trop bien les jours difficiles.

À l’âge de huit ans à peine, Kayden a commencé à souffrir de maux de tête douloureux et difficiles à expliquer. Son médecin de famille et le personnel du CHEO étaient perplexes. Un médecin en résidence au CHEO a remarqué des anomalies sur son côté gauche. Il a décidé d’aller au-delà des attentes pour effectuer des examens et des tests détaillés. Lorsque les résultats de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ont révélé une masse dans son cerveau, le pronostic était une tumeur des cellules germinales. 

Bien que cela soit très inquiétant, on a dit à la famille que les tumeurs des cellules germinales ne sont souvent pas cancéreuses. Malgré tout, une opération d’urgence a été pratiquée et Kelly, la mère de Kayden, se souvient d’avoir gardé espoir : « On nous a dit que la plupart du temps, ces tumeurs étaient bénignes. Mais cette fois, ce n’était pas le cas. » Une semaine après la chirurgie de Kayden, le 31 août 2021, le diagnostic de cancer a été annoncé à la famille, qui était abasourdie. L’équipe du CHEO s’est mise au travail. Selon Kelly, dans un tel cas, « une équipe entière vous entoure. »

Ces professionnels de la santé n’ont pas seulement commencé à élaborer le plan de traitement de la tumeur de Kayden. Ils ont aussi aidé la famille à avoir la conversation la plus difficile de sa vie. Kelly et Matthew, le père de Kayden, ont eu peu de temps pour s’adapter à l’idée de l’insertion d’un port dans la poitrine de leur fils et du traitement de chimiothérapie qui allait commencer une semaine plus tard. Cependant, ils devaient tout de même décider ce qu’ils allaient dire à Kayden. Pour Kelly, cela a été un des moments les plus difficiles : « Nous n’avons pas eu le temps de réfléchir, nous avions trop peur de lui dire. Nous ne savions pas comment annoncer à un enfant de huit ans qu’il avait un cancer. L’arrière-grand-père de Kayden, son meilleur ami, était mort d’un cancer. Nous savions qu’en entendant le mot cancer, Kayden entendrait en réalité le mot mort. » Les médecins de Kayden ne lui ont pas seulement dit, mais ils lui ont aussi montré ce qui allait se passer, à quoi ressemblerait le traitement, et ils ont répondu à toutes ses questions.

Le soutien du personnel du CHEO pourrait expliquer en partie pourquoi Kayden a pu confronter ses admissions au CHEO pendant la chimio, mais seul son esprit courageux explique comment les jours où il commençait un cycle de chimio, il dansait pour les médecins, le personnel infirmier et tous les gens autour. Selon Kelly, voir Kayden danser la faisait avancer. Sa vieille âme les portait tous les deux. 

C’était les bons jours de Kayden, mais il y avait aussi des jours difficiles. Au troisième jour d’un cycle de traitement, Kayden se trouvait dans ce que sa famille a fini par appeler son « cafard de chimio. » Ils avaient du mal à voir leur garçon dynamique allongé dans un lit d’hôpital, sans énergie. Puis il y a eu les changements inattendus dans les plans. Ce que l’on pensait être une tumeur inopérable devant être traitée uniquement par chimiothérapie a été jugé opérable, et la famille s’est rendue à l’hôpital pour enfants SickKids à Toronto. Lorsque l’opération au cerveau de neuf heures à Toronto a permis d’enlever 90 % de la masse, mais que d’autres tumeurs ont été découvertes deux mois plus tard, la famille a repris la route, cette fois vers Boston pour la protonthérapie, une forme de radiothérapie plus ciblée. Ces traitements étaient nécessaires, mais ce genre de voyage est stressant, isolant et coûteux. Laissant derrière eux les frères et sœurs de Kayden, Kelly et Matthew étaient loin de leurs enfants, des grands-parents de Kayden et de leur réseau de soutien. Un an après le diagnostic de Kayden, il était de retour au CHEO pour une IRM. Cette imagerie allait démontrer que Kayden n’avait plus de cancer. 

Le soutien du CHEO est toujours là et le sera toujours. Comme le dit Kelly, le personnel du CHEO est « une famille secondaire entière. » 

À sa façon unique, Kayden appuie maintenant le CHEO. Comme membre de l’Équipe de rêve McDonald’s du Défi CN pour le CHEO 2023, il aide à amasser des fonds pour les soins et la recherche en oncologie. Cela fait partie de la personnalité de Kayden. Lorsqu’il était en traitement loin de chez lui, il est devenu un grand frère pour les jeunes patients en oncologie. Il a une présence virtuelle par l’entremise de laquelle il informe les enfants et les parents au sujet du cancer. Sa mère est très fière : « Il explique toute son histoire pour aider les enfants qui ont eu des cancers plus graves, et il s’en réjouit. »

Kayden nous apprend à tous à nous épanouir. Lorsque vous êtes confrontés à un défi, parlez-en... et dansez!


Donate to Kayden Dussault

Plus de L’équipe de rêve McDonald's 2023

Lyric Rogers

Lire l'histoire de Lyric

Samaira Singh

Lire l'histoire de Samaira

Commencez dès aujourd'hui en vous inscrivant en ligne

S'inscrire maintenant
Suivre Le défi CN pour le CHEO
2023 CN Cycle. Tous droits réservés
magnifiercross